Un monde où les poupées sont le salut de l'humanité.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Noctus Styx est en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatarJe suis Invité
MessageSujet: Noctus Styx est en ville Sam 5 Jan - 20:50

Noctus Styx


Nom Complet : Noctus Styx, mais son vrai nom c'est Hatori White
Âge : 24 ans
Humain : (Bad, Neutre, Gentil) Gentil
Travail : PDG d'une entreprise de prêt à porter pour hommes.
Poids : 65 KG
Taille : 187 cm
Orientation : Hétéro

Description Physique



Noctus est un homme digne de figuré sur les magazines de beauté, du côté du glamour, du chic et tant d’autres choses. Il aurait pu devenir un mannequin, avec ses cheveux très long de couleur bleu-violet, ils arrivent aux creux de ses reins, Noctus les tiens en queue de cheval la plupart du temps, ne voulant pas les coupés. Ses cils longs, cachant à peine ses yeux couleurs bleu-vert, dont on a parfois l’impression qu’ils ont une couleurs turquoise. Ce regard-là trouble le cœur, l’âme. Il déroute par la douceur apparente qu’on peut y lire quand il pose les yeux sur vous. Une floraison de sentiment passe dans cet océan, allumant alors des flammes de mystère.
Les sourcils, ornant ce regard-là, captivant comme le fruit interdit, sont de couleur ébène, fin comme des ailes d’oiseau.
Le teint de l’homme n'est pas pâle, contrairement aux hommes de son origine ethnique. Il est couleur pêche. Sa peau exhale d’ailleurs un parfum boisé mêlé à celui du tabac. Un zeste de menthe apaise alors étrangement ce qui le respire.
Son visage fin doté d’un nez aquilin transpire la virilité, le besoin de provoquer, de dominer, de tester pour voir ce que l’on sera pour lui. Les traits peuvent se durcir, devenir le reflet d’une dureté implacable. Ils peuvent aussi se crisper sous l’effet d’un plaisir intense et secret, issu des mystères de l’orient.
Les lèvres de l’homme ont la couleur d’un pétale de fleur rosée. Elles s’étirent en une moue appréciatrice, lorsque la personne se tenant en face lui plait. Elles peuvent aussi ne devenir qu’une ligne qui se pince, pleine de désapprobation, retenant alors les mots qui pourraient bien se révéler blessant. Un sourire ironique en coin fait son apparition lorsqu’il se fiche littéralement de la figure de son interlocuteur.
La mâchoire carrée et puissante témoigne d’un caractère autoritaire, pouvant bien lancer des blasphèmes, des jurons dignes de faire rougir le plus prude des hommes.
Le menton assez pointu est le reflet d’un homme assez orgueilleux, volontaire et qui n’aime pas qu’on le mène pas le bout du nez.
Son port de tête est l’héritage d’une noblesse vieille de plusieurs siècles. Sa gorge est un endroit assez sensible mais cela est encore un secret pour vous.
Le torse et le reste du corps sont bien musclés, véritables témoignages d’une éducation s’appuyant sur une alimentation saine et une activité physique saine. Depuis l’enfance, Noctus est un sportif et cela il continue de le maintenir. Il sait se défendre et se demande parfois à quoi lui servent les gugus lui servant de garde du corps.
Les hanches de notre ami sont bien dessinées, mettant en valeur ses fesses qui sont plus que bien faites. Un tatouage se retrouve sur ses hanches, au-dessus de son popotin mais chut, c’est un secret.
Il porte généralement des marcels moulants de couleurs blancs avec une veste en cuir noir, des pantalons en cuir noir et des mocassins en cuirs noirs. Cependant, il lui arrive souvent de porter des costumes trois-pièces noirs.



Description Mentale



Noctus est un homme dont l’intelligence sera assez remarquable, s’il n’était pas à poser son regard où il ne faut pas. Effectivement, c’est un homme logique, raisonnable, plein de bon sens, capable d’initiative et fin stratège.
Mais Noctus a ce petit problème de ne pouvoir s’empêcher de reluquer les choses qui lui plaisent : une paire de fesse, un pair de sein et le voilà qui a l’esprit ailleurs, avec des fantasmes plein la tête. Ainsi durant ces moments d’égarement, notre ami devient alors totalement maladroit. Je donne un exemple. Imaginez le en plein repas d’affaires, attablé dans un restaurent, une serveuse passe et lui, il va mater ses fesses, le plus longtemps possibles et finir par se casser la figure par-terre.
Vous l’aurez ainsi deviné notre ami est un véritable pervers, amateur de la beauté avec un grand B. C’est un amant passionné, capable de tendresse, de vous faire sentir que vous êtes l’unique mais... disons que sa perversité le pousse à faire des choses qu’il trouve amusantes et excitantes : envoyer des cadeaux hot sur le lieu de travail de son amant, laisser des messages salaces sur son téléphone.
Il aimera aussi faire tourner en bourrique son amante, provoquer quelques petites crises de jalousie, pour le plaisir d’une réconciliation sur l’oreiller. En fait, il a bien intégré que la jalousie ça peut servir d’aphrodisiaque. Il sera aussi capable de porter des tenues provocantes et sexy, juste pour faire naître l’envie chez son amante, afin de la taquiner. Exemple : chemise ouverte sur le torse, ou simplement juste porter un chapeau ou une cravate. Il peut même se promener en tenue d’Adam, devant son amant, ça ne le gênera pas plus que ça. Même en public, si par un coup de hasard foireux, il se retrouve nu, il restera impassible.
Sinon malgré son côté pervers, Noctus est quelqu’un qui peut être tout à fait compréhensif, tout à fait à l’écoute de la personne se tenant en face de lui. Il peut même aller jusqu’à offrir un verre, voir des conseils.
Il a aussi un caractère de rebelle-idiot-attitude. En effet, monsieur a eu sa période où il trouvait les adultes idiots, insensibles et j’en passe. C’est un jour par si lointain que ça que Noctus a coupé les ponts avec son clan. Il a décidé de mener sa vie comme il l’entendait et c’est ce qu’il a fait.
Conscient, sans être vantard, de ne pas être moche, il a posé comme mannequin pour divers magasines et même pour des magazines de charmes. Il y a même une photo qui traîne, où il est nu, comme au jour de sa naissance, avec pour tout ornement un drap , cachant son anatomie, un peu de pudeur tout de même.
Il ne parle jamais de sa famille, de son clan, désire mener une vie d’homme normal et surtout loin du paternel tant que celui-ci, ce vieux cornichon, ne comprend pas son désir de liberté.
Une personne aura marqué un tant soit peu son histoire et son caractère, c’était bien la femme qui aurait dû devenir son épouse. C’était une femme d’un autre clan, ami du clan de son cher papa sauf que pour raisons inconnues, les liens ont craqué et les fiançailles sont tombées aux oubliettes. Tout ce dont il se souvient c’est un visage en forme de cœur, d’une paire de jambes digne d’une déesse, servant d’écrin à une belle paire de fesses à damner l’âme de saint.


Histoire



Tout commence un 1er avril, le jour où Hatori White débarqua avec une heure et trente secondes de retard, sur l’heure que le père avait prévu pour l’arrivée de son fils. A croire que l’enfant commençait sa carrière d’emmerdeur professionnel.

Cet enfant fut baptisé Hatori, en mémoire d’un grand-père que Hatori ne connaîtrait jamais car l’homme était mort, depuis belle lurette. L’enfant découvrait le monde, au travers d’une famille respectueuse des traditions et de la famille. Le clan devait passer avant tout autre chose. Il eut ainsi une éducation assez sévère, le tout noyait dans un cocktail de traditions incompréhensibles pour le jeune esprit, allant à l’encontre de ses désirs. On lui apprit aussi à se défendre parce qu’un homme appelé à devenir chef de clan doit savoir sauver sa peau et sauver la peau de ses proches. Il eut donc un professeur d’arts martiaux, un professeur de manière, un professeur de matières générales, un professeur lui enseignant l’art des mathématiques, un ancien militaire pour lui enseigner la stratégie. Il eut tout un autre tas de professeurs, tellement de trop qu’il se retrouva ainsi la tête pleine de tous les idéaux du clan. On avait fait de lui un homme, un adulte pratiquement avant l’heure car il était appelé à reprendre les affaires du clan.

Mais il manquait une chose essentielle à « cet homme » : une épouse. La mère d'Hatori avait de la suite dans les idées. Ce fut elle qui proposa tout bonnement de rapprocher sa famille et la famille Black. Ce projet fut accepté par le père lequel s’empressa de contacter l’autre famille. En fait, ces familles-là étaient amies et partenaires d’affaires. Quoi de mieux qu’un mariage pour resserrer les liens, accroître l’influence des familles sur le territoire et pourquoi pas se permettre d’agrandir la zone ? C’était le plan parfait.

A 11 ans, Hatori fit la rencontre de son épouse , dans la maison de la famille amie. Les parents étaient présents, échangeant les modalités du contrat. Ce n’est plus que tard qu’on laissa les futurs époux seuls. Hatori fut assez troublé par sa promise. Elle était belle comme le jour, il sentit même sa gorge se serrer. Il eut envie de passer ses doigts, dans la chevelure de cette femme. Il l’aurait sans doute fait, si on lui avait permis de passer plus de temps avec sa promise.

Il y eu quelques rencontres encore mais toujours sous surveillance d’un chaperon aussi Hatori ne put faire que reluquer la demoiselle et parler de banalité avec elle. En fait, ils étaient pas mal assortis et le monde des clans contemplaient d’un œil satisfait le couple en formation. Se sentant sous surveillance, Hatori n’allait pas plus loin que la conversation. Il n’osait même pas lui prendre la main parce que son éducation lui avait bien appris qu’on ne touche pas à sa fiancée tant qu’on n’est pas marié avec elle.

A 17 ans, il eut une grosse bavure qui marqua, on le crut à l’époque, la séparation des deux familles et donc la fin des fiançailles de Hatori et de sa future promise. En effet, les deux mères s’étaient donné rendez-vous pour commencer à acheter les tenues de mariages. Elles ne trouvèrent pas des affaires à leur convenance et décidèrent de faire venir carrément une couturière particulière. Sur le chemin qui devait les ramener au domaine des White, la voiture, qui les ramenait, fut tout bonnement attaqué par un clan rival des deux familles. Ce fut une perte douloureuse pour le père de Hatori et pour Hatori lui-même. Aveuglé par la douleur et la rage, le père de Hatori accusa le clan de Anah, sa future-ex-promise, d’être responsable de la mort de sa bien-aimé, oubliant dans l’affaire que le père de Anah perdait lui aussi son épouse et que Anah perdait sa mère. Hatori ne revit Anah que de loin, lors du chemin le conduisant au cimetière pour enterrer sa mère. Ruka et sa famille faisaient route en sens inverse, vers l’autre cimetière. Il ne vit pas l’expression de Anah. De toute manière, il détourna rapidement le regard, faisant mentalement adieu à cette épouse qu’il ne connaîtrait jamais de manière plus intime.

Par la suite, Hatori partit dans des études de droit puis de musique. Un an plus tard, Il fonda son groupe les « Black Love ». Il ne fut pas le chanteur du groupe seulement son compositeur et son guitariste. Bien sûr, le père de Hatorii lui ordonna de cesser toute de suite la musique. Il y eut une violente dispute et il claqua tout bonnement la porte à son clan. Pour lui, la vie de yakuza était terminée, il voulait rester dans son groupe. Il eut même une liaison brève avec la chanteuse. On vit le couple s’étaler en première page des magazines peoples. Des photos à scandales faisaient parler les langues chaudes. Quand le couple craqua, on parla encore d’eux. Certains journaux se lamentaient de cette rupture, d’autres s’en moquaient, d’autres encore ne consacraient qu’un paragraphe à l’ex couple.

En tout et pour tout, le groupe de Hatori eut un succès régional, pendant un an et demi. Puis ils finirent par tomber dans les oubliettes. Hatori était préoccupé par autre chose. On l’avait informé de la maladie de son père mais étant aussi orgueilleux que son père, il attendait tout bonnement que le vieux le rappelle.

Il y eut un autre scandale qui toucha durement Hatori et le poussa à s’embarquer pour Paris. Avec quelques gardes du corps, il se rendit dans cette ville. Il changea son pour celui de Noctus Styx, PDG d'une entreprise de prêt à porter pour homme, qu'il monta lui-même.
Noctus ne sait pas que son père est aujourd’hui décédé, qu’une famille menace son clan et le clan de Black. Il ne sait pas non plus que son passé va le rattraper plus vite qu’il ne le pense.


Vous


On t'appelle comment en vrai ? Mon vrai prénom est Lily-Rose et mon surnom Roselia.

Comment es-tu arrivé ici ? Par Nanase.

Quel âge as-tu ? 19 ans, près de 20.

Tu en pense quoi d'ici ? Personnaliser les boutons du menu ?

Peut être un petit mot à dire ? Un petit mot peut être ? Pour moi ça sera MIAOU !
Codé par Sinn, pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 217
Date d'inscription : 22/12/2012
avatar
Je suis Samaël Samarensis
MessageSujet: Re: Noctus Styx est en ville Sam 5 Jan - 21:17


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noctus Styx est en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Cap-Haïtien: ville poubelle à vocation touristique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolls Master :: Bienvenue à Dolls City :: Fiches Validées :: Humains-