Un monde où les poupées sont le salut de l'humanité.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une doll a vendre. [hidan] (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 30
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Ao
MessageSujet: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Mar 14 Mai - 6:57

« Mais non, il a beaucoup plus de valeur que ça ! », « Mais c’est en homme ! On en a assez sur la planète », « Oui mais c’est une doll ! Les dolls hommes sont très rare en plus c’est un hybride, je suis sure qu’on le vendra à un bon prix ! », ce genre de phrases fusaient depuis ce matin le deux gérants n’étaient absolument pas d’accord quant à la salle où mettre Ao. D’après ce qu’il avait compris, il se trouvait chez un vendeur de Doll qui ne recevait que le beau monde de la ville. Les dolls étaient classé dans des salles, selon si elle était hybride ou non, selon leurs types, leurs niveaux de docilité et leurs compétence. Finalement, ils décidèrent de le placé dans une pièce pour lui tout seul mais avant le jeune homme passa devant toute une série de piqures et test médicaux pour lui crée un carnet de santé ainsi que s’assurer qu’il n’avait aucune maladie ou autre… La pièce dans lequel fut placé l’hybride était assez grande, il y avait un bassin d’eau, des livres, un tapis course ainsi qu’un matelas double posé à même le sol avec une couverture pour servir de lit. C’était un endroit assez agréable à vivre quoi que Ao trouvait la pièce un peu dépriment, il s’était habitué à avoir une personne à ces côté.

Plusieurs semaines passèrent, l’hybride vu défiler dans la pièce de nombreux clients mais aussi une équipe médical qui vérifiait que toutes les dolls étaient en bonne santé. Si le jeune homme n’était pas encore vendu ce n’était pas parce qu’il manquait de respect ou n’était pas gentil avec les clients. A vrais dire, le jeune homme ignorait souvent les humains s’occupant de ces petites affaires personnel. Ao n’avait vraiment pas à se plaindre de sa vie : on lui changeait sa tenue tous les deux jours (tenu qui était toujours dans son style), il avait des repas plutôt correct et on lui fournissait de quoi se coiffer et se laver. Allonger sur le matelas, les mains derrière la tête le jeune homme fixait les néons sur le plafond. Les discutions, crie et rire des pièces à côté lui parvenait l’informant que les demoiselles étaient réveillées. La salle d’Ao se situait au fond du magasin, il fallait traverser toutes les autres salles avant de pouvoir le voir. Aujourd’hui, on était Samedi, le début du week-end cela signifiait que le beau monde allait venir faire leur ballade dans la boutique pour voir les dolls et qui c’est si l’envie leur prend dans prendre une. Enfin pour le jeune homme s’était surtout le jour où il changeait de tenu. Passant assis, le garçon s’étira en baillant alors qu’une des personnes qui s’occupait d’eux entrait. Cette dernière posa la tenue de la doll sur son lit avant de sortir. Passant derrière ces épaules sa chevelure rose, il admirait ce qu’on lui avait apporté. Il avait une chemise blanche, un pantalon marron tout comme la veste qui en plus avait des liserés jaunes qui rappelaient la couleur de son nœud papillon. Il y avait aussi un chapeau haute-forme qui s’assortissait au reste de la tenue. Ao se changeait donc assez rapidement posant le chapeau sur son coussin, il le mettrait plus tard si l’envie lui en prenait. Il s’admira un peu dans la glace, il se trouvait plutôt bien et assez élégant cela était dû au faite qu’il porte souvent des costumes un peu extravaguant, mais toujours de bon goût. Dans l’un des tiroirs creusés dans le mur, Ao prit un peigne pour coiffer sa longue chevelure rose bonbon. Il finit de se coiffer s’attachant les cheveux en une queue de cheval haute. Souriant, il agita un peu ces oreilles de léopard qui tranchait à merveille avec la teinte de sa chevelure.

L’hybride entendit du bruit dans les toutes premières salles, là où étaient les doll humaines. La boutique avait dû ouvrit et les visites commencées. Ao s’étira encore un peu avant de retourné s’assoir sur le lit avec un livre, il avait encore un peu le temps avant que les premiers clients débarquent ici.


Dernière édition par Ao le Mar 21 Mai - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Hidan Lorn
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Mar 14 Mai - 11:29

Une nouvelle journée commençait pour le jeune Hidan. Une longue et "fatigante" journée. Fatigante sérieusement? Non pas vraiment, en fait aujourd'hui était un de ces jours rares ou le jeune homme n'avait pas à se rendre au bureau pour rencontrer de nouveaux investisseurs ou bien contrôler une série de nouvelles pierres précieuses. Son majordome le réveilla et tira ses rideaux, arrachant pour de bon le jeune homme au sommeil.

"Bonjour monsieur. Avez-vous bien dormit?"


Pas de réponse...Hidan n'était pas vraiment du matin et préférait ne parler à personne. Son personnel le savait d'ailleurs c'est pour cela que son majordome quitta bien vite la chambre, laissant le maître des lieux s'habiller. Le jeune PDG se leva donc, et son premier geste fut de mettre son cache oeil qui masquait l'horrible citatrice qui barrait sa paupière droite et protégeait son orbite vide, de toute agression. Peu ragoutant n'est-ce pas? Mais c'était ainsi...un accident d'avion lui avait coûté un oeil mais cela aurait put être pire. Sauf qu'à présent Hidan était à moitié défiguré.

Avant de prendre son petit déjeuner, le borgne alla prendre une bonne douche, ce qui l'aidait toujours à se réveiller et à calmer sa mauvaise humeur matinale. Une fois sec, le jeune homme prit une chemise blanche, et un pantalon à pince noir. Hidan était un fils de bonne famille et ça se voyait...il était toujours bien propre sur lui, toujours bien coiffé etc. Cela lui donnait un aspect assez rigide et froid mais...il ne fallait pas oublier qu'il était chef d'entreprise à seulement dix-huit ans et le monde de la finance était bourré de gros requins n'attendant qu'un moment de faiblesse de sa part pour le croquer. Une fois prêt, Hidan se présenta dans sa gigantesque salle à manger pour prendre son petit déjeuner.

"Thé Earl Grey aux agrumes et oeufs pochés pour votre petit déjeuner, J'ai réussi à dégoter des fraises et des myrtilles. Bon appétit monsieur."

Annonça son majordome qui le laissa manger tranquillement en lui laissant le journal du jour à lire si l'envie lui prenait. Hidan se fichait pas mal de ce qui se passait dans le monde, lui ce qui l'intéressait c'était les finances, la bourse et l'état du marché. Si le jeune homme faisait un mauvais placement ou investissement, il pourrait tout perdre. C'était un petit prince et il tenait à sa vie de privilèges. Néanmoins, un soupire s'échappa de ses lèvres tandis que son regard océan s'évadait par la fenêtre.

"Un problème monsieur?"

Hidan hocha négativement la tête, prétextant que tout allait bien mais en fait, c'était loin d'être le cas. Il était seul dans son immense manoir...seul dans un monde froid et sans pitié. Ses parents étaient morts et il ne lui restait que son personnel qui lui était resté fidèle. Mais le personnel de maison n'était pas là pour tailler une causette avec leur employeur! Bien souvent, les rapports ne s'arrêtaient qu'a de simples "Bonjour-au revoir". C'était triste mais Hidan n'avait pas non plus d'amis. Il avait des relations...beaucoup de relations mais elles n'étaient que professionnelles. Du coup, le jeune PDG s'enlisait dans une solitude qui le rongeait petit à petit. Dépressif? Bien sûr que non, il n'avait pas le temps de s’apitoyer sur son sort. Il trempa ses lèvres dans son thé qu'il but machinalement, sans en apprécier les saveurs. Puis son majordome intervint:

"Si je puis vous suggérer quelque chose monsieur, le manoir Lorn est très grand et...peut-être qu'un peu de compagnie vous ferait le plus grand bien?"

Le jeune homme tourna la tête et dévisagea son fidèle Harvey:

"Que veux-tu dire?"


"Eh bien...d'aussi loin que je me souvienne, vous avez toujours refusé d'en posséder un hybride mais...peut-être que cela vous permettrait de vous changer un peu les idées? De plus, vous manquez de personnel...votre cuisinier est partie et les femmes de ménages ne sont pas suffisamment suffisantes pour s'occuper et de vous, et du manoir..."

Hidan dévisagea son majordome qui baissa légèrement la tête, signe qu'il avait outrepassé ses fonctions. Néanmoins, ce dernier n'avait pas tord. Harvey le connaissait bien et il semblait s'inquiéter de son bien-être. Le brun soupira et haussa les épaules, toujours aussi inexpressif:

"Ne raconte pas de bêtise Harvey...j'ai trop de travail, je ne pourrai pas m'en occuper...et je ne suis pas vraiment sûr d'avoir envie de compagnie."

Le jeune homme termina à peine son petit déjeuner et décida d'aller se balader dans son vaste jardin. Il vivait dans le luxe le plus total grâce au travail de ses grands-parents et de ses propres parents. Ce bol d'air frais lui permis cependant d'y voir plus clair. Le jeune homme décida de se rendre à l'animalerie. Un vendeur se précipita vers le brun lui faisant visiter les lieux, lui demandant de quoi il avait besoin. Malheureusement, le jeune borgne ne savait plus ou donner de la tête! Il y avait tellement de bestioles enfermées dans des cages minuscules. Mais au bout d'un temps, le jeune homme ne trouva pas ce qu'il voulait.

"Vous n'avez pas autre chose?"


Le vendeur réfléchit quelques secondes et hésita, lui indiquant qu'il y avait une Doll qui lui correspondrait peut-être. Il lui expliqua qu'il s'agissait d'une Doll hybride de sexe masculin. D'un air décidé, il demanda au vendeur de lui faire voir la créature en question. Il y avait beaucoup d'hybride féminine mais Hidan n'aimait pas vraiment les femmes...elles parlaient trop selon lui. Il s'approcha alors d'une cage assez vaste ou un hybride aux longs cheveux roses. Ce dernier était en train de lire...et était vraiment bien habillé. S'il n'avait pas les cheveux roses et des oreilles de léopard, il ferait presque penser à un aristocrate.

"Bonjour..."

S'adressa t'il directement à l'hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Ao
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Mer 15 Mai - 10:55

Sur le matelas, Ao était passionné par sa lecture. Bien que la salle (oui on n’est pas dans des cages) était très grande vu qu’à la base elle était fait pour plusieurs mais que le jeune homme était seul. L’histoire qu’il lisait parlait d’un homme pendant la guerre, ce dernier allait de ville en ville changent de régiment tous les quatre matins avant d’un jour être touché par une balle. Il était voué à mourir si une femme ne l’avait pas sauvez. On apprenait plus loin que la femme passait toujours par ce chemin même quand cette zone fut dite dangereuse, celle-ci ne changea pas sa route tout cela car elle sentait qu’elle devait passer par ici. Au fil des pages, une grande amitié puis une histoire d’amour nait entre les personnages. Ce bouquin confirma une fois encore là théorie d’Ao qui était que quelqu’un t’attend forcement quelque part. Il soupira, le jeune léopard se demandait bien qui pouvait être cette personne…Il n’avait ni frères, ni sœur…Pas de parent…Pas de famille…C’était donc à exclure, cette personne était quelqu’un du monde extérieur ou peut-être une personne destiné à venir cohabiter dans la salle avec lui, qui sait ? Le garçon continuait sa lecture dévorant les pages des yeux, comme il n’avait rien d’autre à faire dans cette grande pièce, il lisait encore et encore. Il s’intéressait beaucoup à tous qui étaient guerre, épidémie et demi-fin du monde qu’avait connu cette planète. Il avait beau avoir la belle vie dans cette pièce sauf si les clients décidait de le prendre pour une peluche grandeur nature et s’amusait à lui caresse les partit féline de son corps ainsi que ces longs cheveux roses. Ce n’est pas que le garçon n’appréciait pas qu’on le touche après tout lui-même était une personne assez tactile cela aurait donc été hypocrite de sa part… Ce qui le gênait, c’est que généralement ils ne faisaient pas très attention et lui emmêlait les cheveux et dérangeait son poils. Les vendeurs avaient parfois de drôle d’idée, seul les dolls dites dangereuse étaient enfermé, toutes les autres étaient en « liberté » dans des pièces et les humains pouvaient les approcher, leurs parlers vraiment en face à face et pas derrière de barreaux ou des vitres immenses. La réputation de cette boutique pour dolls n’était plus à faire et cela se sentait avec toutes les personnes qui y travaillaient. Qu’il soit vendeur, de l’équipe médical ou des personnes qui s’occupait de leurs repas et leurs tenues, tous étaient remplis de connaissances dans leurs domaines pour que les poupées et les clients soit les mieux possible.

Pris par sa lecture, il entendit juste la porte s’ouvrir lui annonçant que des personnes venaient de rentrer. Son oreille de décala un peu suivant les mouvements des pas des personnes rentrer. C’est seulement entendant le son d’une voix qui le saluait, qu’il se décida à lever les yeux. Son regard glace tomba directement sur un jeune garçon. A première vue, la doll dans la cage le confondu avec un gamin enfin plutôt un collégien. Ce qui ravisa le jeune homme sur l’âge à donner à l’humain en face de lui était son expression, ce n’était pas celle d’un collégien mais celle d’une personne plus mature. Ao ne savait donc absolument pas quel âge donner au jeune homme mais a priori il était plus jeune que lui, en fait l’hybride léopard se dit que le gamin devait avoir entre quinze et dix-sept ans. Il était loin d’imaginer que tous les deux avaient le même âge. Il observa encore un peu le jeune, il était assez mignon avec ces yeux bleu enfin il l’aurait été encore plus si il ne ressemblait pas à un bloc de glace. Il posa donc son livre après avoir noté la page où il était rendu et regarda l’autre un gentil sourire assez doux sur les lèvres.

-Bonjours. Que fais-tu ici ? Tu t’es perdu ? Questionna Ao d’un ton chaleureux.

L’hybride qui n’avait pas levé les yeux quand le garçon était rentré ne savait pas que le vendeur l’avait accompagné jusqu’ici et comme celui-ci était repartit. Il n’avait pas non plus utilisé de signe de politesses comme le vouvoiement s’était dû au faite qu’il avait déjà vécu et grandit avec un humain sans jamais utilisé de marque de politesse ou grand respect et avait garder cette habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Hidan Lorn
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Jeu 16 Mai - 9:23

Lorsque l'humain pénétra sur le "territoire" de la doll, celle-ci se tourna et s'adressa à Hidan comme s'il s'agissait d'un gamin...un gamin qui se serait perdu entre les rayonnages de cette grande surface vendant des produits de haute qualités, un gamin qui aurait perdu ses parents. Hidan n'apprécia que très peu. Certes, il faisait très jeune par rapport à son âge, que se soit au niveau des traits de son visage ou bien de sa taille. Son minois portait encore les traces de l'enfance et son corps assez frêle et petit, faisait penser à un simple adolescent plutôt qu'à un jeune adulte. Hidan resta immobile un instant et dévisagea de son air neutre l'hybride qui s'était amuser à lui causer comme s'il n'était qu'une petite chose égarée. Ce n'était pas le moment de faire un scandale et de toutes manières, ce n'était pas son genre...il préférait régler les choses en privé. Le vendeur s'approcha de la doll et lui murmura à l'oreille de bien vouloir utiliser les formules et marque de politesse car le potentiel acheteur n'était pas n'importe qui.

"Je sais exactement ou je suis merci."

Ajouta t'il doucement et d'un air détaché...pfff lui? Se perdre? Non non...les autres se perdaient mais pas ce petit lord. Il était plutôt quelqu'un de fière et même si cela avait été vrai, jamais il ne l'aurait avoué! Le vendeur lui fit un résumé du produit qui se trouvait devant lui. Qu'il était la première Doll Hybride à avoir été conçut, qu'il avait 18 ans, qu'il n'avait eut qu'un maître et qu'il était plutôt facile à vivre au niveau de son caractère. Un sourire froid étira légèrement les lèvres de l'humain en entendant cette dernière partie de phrase. Facile à vivre? Etait-ce la réalité ou bien juste une technique marketing pour essayer de réussir sa vente?

"Je dois vous prévenir monsieur, que cette Doll à...une avarie. Il est atteint d'une dégénérescence qui le prive petit à petit des sensations tactiles...quant on le touche, a certaines partie du corps, il ne sent rien ou peu."


Tiens tiens...voilà une maladie étrange...était-ce une sorte d'analgésie congénitale? Vue qu'il avait été la première doll masculine hybride à être créée, cela ne l'étonnait guère qu'il y ait eut quelques...ratés. Hidan réfléchit quelques instants...deviendrait-il un poids pour son futur? Deviendrait-il invalide au point de ne plus pouvoir s'occuper de lui et du manoir? Bon...peut-être qu'il ne serait pas judicieux de l'acheter? Cependant, aucune autre doll ne semblait avoir trouvé grâce à ses yeux et lui semblait faire l'affaire...et puis ils avaient un point commun mine de rien, tous deux n'avaient pas été gâté ou épargné par la nature et la vie. Le jeune maître se retrouvait affublé d'une balafre qu'il s'efforçait de camoufler et l'hybride quant à lui, était atteint d'une maladie visiblement incurable.

"Comment tu t'appelles?"


Demanda le jeune homme sur un ton froid et ténue. Il n'accorda plus aucune attention au vendeur car il se fichait pas mal de ce larbin. Ce qui l'intéressait c'était de voir si sa doll avait suffisamment de cervelle et d'adresse pour pouvoir s'occuper du futur acheteur.

"Quelles sont tes compétences?"


C'était une sorte d'entretien d'embauche...le vendeur aurait très bien pu répondre mais Hidan n'aimait pas les intermédiaires. Cette doll possédait une langue et était donc capable de s'exprimer par lui-même. Cela ne sembla pas plaire au type chargé de vente...pourquoi donc? Bah de toutes manières, il se fichait pas mal de ses états d'âmes, il n'avait qu'à aller se plaindre, cela lui fera de l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Ao
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Jeu 16 Mai - 19:52

Ao regardait souriant plutôt gentiment au petit humain qui pensait être plus jeune que lui. D’Ailleurs le ton employé par la poupée ne semblait pas plaire à l’autre, et bien tant pis si le fait d’être quelque de chaleureux et sympathique irritait l’autre. Ao lui avait juste demandé s’il était perdu pour pouvoir lui indiquer le chemin pas de quoi en faire en faire à plat. Enfin l’autre semblait être du genre à toujours faire la tête ! Le vendeur qui était partit mais revenu très vite se rappelant surement de la manière qu’avait le garçon de s’adresser aux clients : sans respect. Comme la boutique était du genre à accueillir que des personnes souvent très gradé ne supportant pas qu’on leur parle avec respect! Généralement, ils aiment se sentir unique et supérieurs en gros s’était des espèces de narcissique qui avait besoin qu’on leurs lance des fleurs pour gonfler un peu plus leur égo. Le léopard s’estimait que tout cela était futile et donc n’appliquait pas ces règles, il n’en avait rien à faire que l’adolescent en face de lui soit un éventuel gros client. Le garçon lui répondu qu’il savait parfaitement où il était, cela fit sourire son vis-à-vis qui se redressa un peu.

-Et où es-tu alors ? Interrogea –t-il d’un ton toujours doux, les yeux brillants de taquinerie.

Du coin du l’œil, il crut que le vendeur allait faire une syncope à cause de la façon de parler du garçon aux cheveux long et surtout à sa question. S’il en avait eu le droit, il aurait surement frappé Ao. Le doll quand à lui admirait les réactions, ces oreilles s’agitant tout comme sa queue signe de son amusement certain de la situation. Ce remettant de ces émotions, il brossa un rapide portrait du garçon n’oubliant évidemment pas de préciser que c’était l’un voir le premier Doll hybride de sexe masculin crée. Oui, pas de quoi en être fière me direz-vous ? Mais cela semblait avoir de l’importance aux yeux des autres alors il laissait couler. Il précisa que la poupée était facile à vivre ce qui lui fit hausser un sourcil du concerné. Lui facile à vivre ? Comment pouvait-il en être aussi sure ? Bon il est vrais que si la personne en fasse était gentil et ne le traitait pas comme un chien, il était gentil sinon vous pouviez toujours courir… Mais depuis qu’il était né jamais il n’avait eu à être méchant que ce soit au laboratoire ou chez Masamune. Quand le vendeur dit qu’Ao avait déjà eu un maître avant ce dernier grimaça, il ne supportait pas qu’on donne à ce mec le titre d’ « ancien maître » ! Il parla aussi de sa « maladie » qui était dû à une expérience raté sur ces gênes animales…Cette erreur était un peu comme un virus, il se propageait dans ton son corps petit à petit le privant à jamais du toucher. Sa jambe droite de son pied aux genoux et son omoplate gauche étaient déjà totalement perdue et son avant-bras droit suivait le même chemin. Ce fut par contre un assez grand soulagement de savoir que cela ne touchait que les sensations et que jamais il ne perdrait ces facultés motrices. Le petit homme lui demanda de décliner son identité.

-Ao. Répondit juste l’hybride avant de fixer son interlocuteur en souriant. Tu sais en temps normal la politesse veut qu’on se présente d’abord…heureusement, je ne suis pas attaché à ces veilles règles ! Mais je suis curieux de savoir qui tu es.

Le vendeur avait abandonné pour que le garçon utilise de la politesse vu qu’il avait l’air de n’en faire qu’à sa tête sur certain sujet. Il se contentait de prié que le client ne prenne pas cela trop mal mais à priori pas trop non. Il demanda au doll ces aptitudes. Ce qui étonna assez Ao, c’est qu’il lui parlait directement sans passer par le vendeur comme le faisait généralement les autres hommes venant à la boutique. Si on cherchait les compétences à proprement parler le léopard n’en n’avait strictement aucune. Il n’avait jamais eu comme tous les dolls les cours sur comment bien gérer une maison et s’occuper des autres. Quand Masa l’avait pris chez lui chez lui, il ne lui demandait rien à part quelques bases évidemment comme ne pas laisser trainer ces affaires partout. Après c’est Ao de son propre chef qui a décidé d’apprendre tout seul comment tenir une maison et il s’était aussi découvert une passion pour la cuisine surtout la pâtisserie.

-Avant tout je tiens à réparer une erreur, je n’ai jamais eu de maître. L’humain chez lequel j’ai vécu était plutôt un amant…Pourquoi je dis « plutôt » c’était un amant. Commença –t-il par rectifier. On sentait dans sa voix que le malaise et le souvenir de Masamune était encore très présent. Sinon disons que je sais tenir un foyer, m’occuper d’une personne si elle n’est pas trop dépendante mais là où d’après de nombreuse personne je me débrouille le mieux, c’est en cuisine surtout pour ce qui est pâtisserie.

Ao se leva de on lit s’étirant un peu et dévoilant ces vingt centimètres de plus que l’humain. Humain duquel il s’approcha sans bruit assez élégamment. Il lui sourit le détaillant un peu des yeux. Doll et humain se faisaient face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Hidan Lorn
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Jeu 16 Mai - 21:29

L'hybride semblait être complètement différent d'Hidan...sympathique et chaleureux comme le soleil...tout ce que n'était plus le jeune humain. Ce dernier avait perdu son sourire avec la disparition de ses parents. Même si cela ne se voyait pas au premier abord, la famille était quelque chose de presque sacré pour les Lorns. Hidan avait été élevé dans cet état d'esprit là et cela n'avait pas changé cependant...il n'y avait plus de famille alors à quoi bon? Lorsque la doll lui posa la question de savoir où est-ce qu'il était, le borgne préféra ne pas répondre pour ne pas faire plaisir à l'hybride qui clairement, le provoquait gentiment. Finalement, la doll se présenta sous le nom de Ao...seulement Ao. C'était court, sans prétention et ça se retenait facilement. Parfait donc pour cet humain qui n'avait pas la mémoire des noms! Hidan répondit froidement au sourire de Ao lorsque celui-ci lui fit remarquer qu'il ne s'était pas présenté. Quelle insolence quelle insolence...cependant il n'avait pas tord.

"Hidan."

Répondit-il simplement tout comme Ao l'avait fait. Pas la peine d'épiloguer longuement sur son identité, l'hybride apprendrait bien vite qui il était au fur et à mesure que le temps passerait. Parce que oui, Hidan avait l'intention d'acheter la doll qui était devant lui. Son majordome avait raison, la solitude commençait à le peser et une présence plus jeune à ses côtés ne pourrait pas lui faire de mal. Lorsqu'Ao lui annonça que son ancien maître était son amant, le vendeur faillit s'étrangler avec sa propre salive ou bien avec sa propre langue au choix...quant à Hidan, il parut tout de même gêné par ses déclarations lâchées sans une once d'hésitation.

"Je me fiche de savoir ce qui se passait avec ton ancien...enfin bref!"


Hidan voulait balayer ce passage de l'entretient aussi rapidement que possible. Le jeune homme était un peu coincé...voir beaucoup. Jamais il n'avait eut d'aventure avec qui que se soit, jamais...parce qu'il n'avait pas le temps de temps à perdre avec des histoires de coeur et il ne voulait souffrir car il avait déjà eut sa dose. Et puis, le jeune humain était un homme d'affaire et ses préférences sexuelles ne devaient pas provoquer de préjudice l'affaire familiale. Pourquoi est-ce que ses préférences pourraient porter préjudice à son affaire? Eh bien...Hidan préférait les hommes et comme les rumeurs allaient bon train dans son cercle de privilégiés, il ne souhaitait pas que quelqu'un le voit en compagnie d'un autre homme. Enfin passons! Son attention fut rapidement captivée par les compétences de l'hybride...surtout lorsqu'il lui révéla qu'il était débrouillard en pâtisseries...s'il y avait bien quelque chose qu'Hidan adorait, c'était ça. Son oeil unique se mit à briller d'une lueur intéressée...Hidan redressa légèrement la tête...l'hybride était plus grand que lui...et s'était encore pire lorsqu'Ao levait les bras! Il put néanmoins détailler sa future acquisition. Ao était élégant et très beau, ça, Hidan ne pouvait pas le nier.

"Bien...ça me va...Donnez-moi les papiers qu'il faut signer pour l'acquisition d'une doll...je vais l'emmener avec moi."


Le vendeur trottina et revint avec un petit bloc-note qui contenait toute la paperasserie.

"Si t'as des affaires, prends-les...on s'en va...a moins que tu ne veuille rester ici?"


Hidan lui posait la question mais en fait, il ne lui laissait pas vraiment le choix. Le jeune homme le voulait et Ao n'avait pas son mot à dire...c'était juste pour faire croire aux autres qu'il lui donnait le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Ao
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Ven 17 Mai - 14:18

Les deux jeunes hommes semblaient être le jour et la nuit. Ao était du genre gentil, chaleureux et plutôt taquin alors que l’humain semblait froid et dépourvu de tout humour. La gentil provocation marcha bien, vu que le jeune homme décida de pas répondre montrant clairement qu’il n’était pas sure. Ao sourit cette provocation marchait toujours sur les clients du magasin qui préférait mourir qu’avouer leurs tords! Le silence fut assez révélateur du garçon au moins ce n’était pas le genre à te prendre la tête par ce que tu as réussi à le « piégé ». Il finit donc par sourire et se présenter très simplement donnant juste son prénom qui se composait de deux lettres après tout il ne pouvait pas lui dire grand-chose d’autre. Il n’avait jamais eu de nom de famille officielle, il y a encore quelque semaine, il aurait ajouté le nom famille de Masamune mais là, il n’avait plus d’attache. Sa remarque ne semblant pas plaire à l’autre, tant pis, il avait quand même eu le prénom du petit homme. Hidan, c’était peu courant comme prénom mais assez jolie. Ao hocha la tête signifiant qu’il retenait le nom du garçon au bandeau. Le léopard avait horreur qu’on pense que Masamune avait été son maître, c’est pour cela qu’il tenait à corriger l’erreur commise par le vendeur. Le problème ce n’est pas qu’il n’avait pas de tac juste qu’il avait tendance à dire les choses trop directement. Observant le visage de son vis-à-vis, il vu que ce dernier était gêner par ce qu’il venait de dire. Et la phrase ne fit que confirmer la gêne de l’humain. Un sourire apparut sur le visage du garçon aux cheveux roses. Tien ce pourrait-il que le petit avait quelques problème avec tous qui touchait les sentiments amoureux ?! Certes, il était encore jeune par rapport à Ao mais bon…A moins que ce qui le gêne soit le fait que son interlocuteur soit choqué de la préférence qu’avait la doll ? Les deux théories étaient possibles vu que l’autre semblait assez rigide ou plutôt carrément coincé. Que ce soit l’un ou l’autre, cela amusait la poupée qui haussa les épaules lui répondant par un sourire angélique.

Enfin l’hybride chassa bien vite la gêne d’Hidan, lui parlant de ce qu’il savait faire. De tous que le jeune homme à la chevelure rose avait dit, il semblerait que l’humain n’avait retenu que qu’il se débrouillait bien en pâtisserie. Ce pourrait-il que le gamin soit lui aussi un fan de sucre ? Ao lui adorait cela, bonbon, pâtisserie, etc… Ao se demandait souvent si sa gourmandise avait été « programmée » quand il était dans le tube. C’était une question légitime après tout quand on le regardait même sans son style vestimentaire, il avait un physique tout droit sortis de l’imagination du plus farfelue des auteurs de livre pour enfant .Lui et ces longs cheveux rose bonbon ainsi que ces yeux bleu glace, venez me dire que cela ne vous fait pas penser à l’enfance et au sucre ou encore que c’est un physique banale. Ne nous égarons pas et revenons sur le brin de bonhomme qui était devant lui et semblait intéresser par ces talents de pâtissier. Il s’était levé pour s’approcher de l’humain montrant ainsi leur grande différence de taille. Le rose espéra pour le garçon qu’il n’avait pas fini de grandir sinon l’écart allait encore se d’avantage vu qu’Ao lui n’avait pas terminé sa croissance, si il en croyait les médecins, il devrait faire environs un mètre quatre-vingt-dix. Le jeune homme avait donc encore cinq bons centimètres à prendre avant de s’arrêter. Souriant, la doll regardait Hidan, le garçon était mignon mais il devait surement l’être encore plus avec un sourire, un vrai sourire. Il semblait si fragile, si simple à briser qu’il faisait penser à une poupée de porcelaine. Pour tout dire, Ao l’aurait facilement prit dans ces bras comme si c’était une petit peluche mais il doutait que l’autre apprécie. Enfin s’il comptait l’adopter, il risquait tout de même d’être victime des habitudes de Ao qui était une personne du genre tactile vu qu’il comptait profiter un maximum son toucher avant de le perdre à jamais. L’humain lui dit de prendre ces affaires car ils partaient à moins que le léopard comptait rester ici. Le jeune homme se mit un rire un peu en fixant le jeune homme, il posait des questions idiote des fois enfin bon.

-T’es une bien drôle de créature ! s’exclama Ao en souriant joyeusement avant d’ajouter. Je crois que mes affaires son envoyer par un colis avec mon carnet de santé et tout le reste… Le monsieur là-bas a dû oublier de te le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Hidan Lorn
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Ven 17 Mai - 21:38

Hidan ne savait pas s'il allait encore grandir! Il lui arrivait bien de se poser la question mais il était tellement débordé de travail que cette question était relégué en arrière plan. Il y avait bien plus important plutôt que sa taille...la grosseur de son porte-feuilles par exemple! Enfin, il fallait dire qu'il mangeait parfois comme un petit moineau, cela n'aidait pas pour la croissance. Lorsqu'il était plus jeune, sa courbe de croissance était des plus normale mais Hidan avait arrêté de grandir à la même période où ses parents sont décédés. Est-ce qu'il y avait un lien? Les médecins disent que c'était le choc psychologique qui avait été responsable. Le pouvoir de l'esprit pouvait parfois influencer le corps entier...c'était plutôt impressionnant parfois! Du coup, il se sentait vraiment complexé par rapport à l'hybride rose pétant qui se trouvait devant lui. M'enfin...cela lui apportait une sensation de protection et récemment, le jeune homme recherchait cette sensation. Il était seul chez lui et se sentait vraiment vulnérable. L'humain pouvait paraître dure au premier abord mais il suffisait de le laisser seul pour que le masque tombe. Hidan arqua un de ses sourcils lorsque la doll le qualifia de "Drôle de créature".

Pour le coup, l'humain fronça les sourcils. Non! Il était un être humain, c'était lui la créature! Parfois Hidan comparait joyeusement les hybrides a des monstres comme Frankenstein. Avouez que c'est effrayant toutes ses expériences faites sur le génome humain! Donc l'humain n'acceptait pas d'être traité de créature. Peut-être qu'Ao avait dit cela sur le ton de la plaisanterie cependant, Hidan n'était pas du genre réceptif aux blagues.

"Dit-il alors qu'il possède une queue et des oreilles animales et qu'il ne sera bientôt plus capable de sentir les choses."


Petite pique gratuite dans les dents. Hum...le jeune homme piquait dès qu'il se sentait attaqué tel un hérisson. Visiblement, c'était l'animalerie qui faisait livrer les effets personnels des hybrides au domicile de leurs maîtres. Très bien, cela lui éviterait de se déplacer de nouveau juste pour quelques affaires. Le vendeur lui apporta quelques documents à remplir...ce que fit le jeune homme. Après une petite signature, Hidan devint officiellement le nouveau maître de la doll.

"Bon...c'est réglé, suis-moi, on rentre."


Annonça t'il froidement à Ao tout en se dirigeant vers les sortes de caisses ou les acheteurs pouvaient régler leurs achats. Une fois l'argent donné, le jeune homme se dirigea vers une grande voiture noire impeccablement entretenue. Un homme sortit de la voiture et ouvrit aux deux jeunes gens. Hidan monta en premier et prit place sur le côté gauche de la banquette arrière. Un long soupire s'échappa de ses lèvres. Toute cette agitation l'avait énervé et fatigué. Il attendait que son hybride vienne s'assoir afin que l'engin puisse démarrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 01/05/2013
avatar
Je suis Ao
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini) Sam 18 Mai - 13:58

Ola, le fait de se faire traiter de drôle de créature ne parut pas lui plaire ! Ce n’était pas méchant juste une petite taquinerie. Ao avait juste oublié que l’autre n’était pas vraiment branché humour, mais Hidan lui rappela bien vite lui faisant remarquer que de eux deux la créature s’était plutôt lui. Il lui rappela que le garçon aux cheveux rose possédait une queue et des oreilles félines. Il appuya aussi le fait que bientôt il ne sentirait plus grand-chose. Le léopard aurait dû être offensé ou du moins un peu vexé par la pique de l’autre mais à l’inverse il se mit à rire. De sa queue jaune dégradé blanc, la doll alla effleurer le bout de doigt de l’humain avant de revenir s’agiter derrière lui, sur son crane ces oreilles s’agitaient elles aussi .Si Ao était tellement décontracter en ce qui concernait la pique de l’autre, c’est juste qu’il s’était fait à son physique et à sa maladie donc il préférait prendre cela du bon côté. Par contre si Hidan prenait comme une agression toutes les bêtises que sortait Ao,on était pas rendu !

- Outch, ce n’est pas gentil de me rappeler ma « maladie » ! répondit-il toujours en riant joyeusement.

Cela devait être assez agaçant de parler avec le rose qui ne prenait pas grand-chose au sérieux. De plus comme l’humain en face de lui semblait gentil certes strict, l’hybride ne voyait pas la raison de jouer les rebelle. Hidan devait être le genre d’enfant de riche que les parents délaisser et que pour éviter qu’il ne lui réclame de l’attention ou qu’il devienne totalement froid, on l’envoyait s’acheter une doll qui lui servirait de jouer, « nurse », de confident, de personne protecteur ou à protéger selon le caractère. En gros, ils le faisaient acheter de quoi s’occuper. Après lui avoir dit que l’animalerie livrait les affaires personnelles de la créature, le vendeur revient avec les papiers à signer pour que le jeune homme soit légalement le maitre du garçon. En réalité le terme de maître n’était pas tout à fait juste, les personnes qui adoptaient les dolls devenait plutôt des tuteurs. Depuis que les dolls avait été créé la condition des femmes et par la même occasion les doll homme avait baissé et ces dernières étaient redevenue mineur à vie. Après avoir imposé ces initiales et sa signature sur les papiers d’adoption il devient en tout légalité tuteur ou maître d’Ao. Le jeune homme à la chevelure rose bonbon souriait regardant donc le petit brin d’homme avec qui il allait vivre maintenant ! Il espérait que le jeune homme lui laisse utiliser la cuisine au moins pour qu’il puisse faire de la pâtisserie. Mais vu le caractère de Hidan, il n’aurait surement aucun problème pour pouvoir faire de la cuisine cela ferait même surement partit de ces tâches ! Il lui ordonna de le suivre sur ce ton si sympathique que le jeune humain avait. Entre lui parler et prendre une douche froide il n’y avait pas de trop grande différence. Bref, il laissa l’humain régler ces emplette ainsi que de donner son adresse et une fourchette d’heure à laquelle il pourrait livrer le coli. Ao quand à lui regardait autours de lui observant les autres clients qui entrait dans les salles pour voir les poupées. Ce qui amusa le jeune garçon, c’est que les humains avaient presque tous les mêmes styles les vêtements, les mêmes expressions sur leurs visages et cette même façon de regarder leurs montres. Si il était si pressé pourquoi venait-il ici ? Bah cela n’avait pas d’importance et puis il devait se reconcentrer sur le garçon qui l’avait acheté. Les deux jeunes gens sortirent du magasin et marchaient jusqu’au coin de la rue où une voiture noir les attendait. Ao ne s’étonna même pas de la taille de celle-ci, ni même du fait qu’un homme vienne ouvrir la porte à Hidan. L’humain entra dans la voiture se calant au fond alors que le léopard entrait remerciant celui qui avait ouvert la porte à son propriétaire. Il prit place à ces côté les regardant en souriant gentiment l’entendant soupirer.

-Est-il possible que tu ne sois pas habitué à sortir ?demanda le jeune garçon aux cheveux rose.
La portière se ferma presque silencieusement avant que le moteur se mit à vrombir très doucement voir quasiment inaudible.

[h-rp : Tu ouvres un nouveau sujet pour répondre.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une doll a vendre. [hidan] (fini)

Revenir en haut Aller en bas

Une doll a vendre. [hidan] (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maisons à vendre: 10 500$
» cravane a vendre
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» A vendre Iveco turbo daily 120 cv full équipée motocross
» RMZ250du polinet a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolls Master :: Hors R.P. :: Rps Finis-